Chez Cool&Workers nous voulons mettre à l’honneur nos résidents et nomades récurrent car leurs esprits d’entrepreneurs permettent de changer le monde d’aujourd’hui et de demain.

Notre super-entrepreneur d’aujourd’hui c’est @Ciara Aucoin, consultante indépendante.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Ciara Aucoin. Je suis d’origine irlandaise et américaine. J’habite à Paris depuis décembre. Véritable globe-trotteuse, j’ai habité à Pretoria, en Afrique du Sud, où j’ai travaillé pendant deux ans. Avant cela, j’ai vécu à New York pendant de nombreuses années et avant cela à Dublin.

J’adore Paris !  J’ai toujours rêvé vivre à Paris et de parler couramment le français.

Mes passions sont la course à pied – je m’entraîne pour le marathon du Mont Saint Michel en mai – faire du yoga, cuisiner et explorer la France autant que possible.

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Je suis récemment devenue consultante indépendante, travaillant avec des organisations sur des projets de recherche axés sur l’Afrique, particulièrement sur les conflits, la violence et le crime organisé. Je suis passionnée par mon métier.

En ce moment, je fais des recherches sur la manière dont les médias rapportent les incidents de trafic de migrants et de trafic humains depuis l’Afrique du Nord vers l’Europe. Ce travail se fait avec une organisation basée en Afrique du Sud et un excellent groupe d’étudiants. Même si nous sommes séparés géographiquement, nous travaillons de manière organisée grâce à Skype et WhatsApp et cela fonctionne bien.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans votre activité ?

J’ai décidé de devenir consultante, car je voulais vivre en Europe tout en continuant à travailler sur des projets centrés sur l’Afrique.

Je voulais avoir la flexibilité de travailler sur des projets qui m’intéressent et pour différentes organisations. Bien sûr, le plus grand avantage d’être indépendante est dans la gestion de mon temps.

Pourquoi avoir choisi Cool&Workers ?

J’ai choisi Cool&Workers parce que j’aime l’énergie qu’il s’y dégage. L’équipe et les coworkers sont très sympas et accessibles. C’est un lieu assez calme pour vraiment me concentrer sur mon travail. Je suis allée dans d’autres espaces de coworking à Paris trop occupés ou trop bruyants. Ici, je peux prendre un café le matin puis me perdre dans mon travail pendant des heures. Je suis beaucoup plus efficace ici que dans mon appartement.

J’aime aussi que les chiens soient autorisés – il est étonnamment apaisant de caresser un chien quand la pression de travail est élevée!

N’hésitez pas à la contacter :

Twitter: @aucoinc

LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/ciara-aucoin-64365b31/

À très vite chez Cool&Workers !

Les espaces de coworking sont de plus en plus nombreux dans notre capitale. On a donc décidé, avec l’aide de nos coworkers, de vous aider en vous donnant trois règles d’or pour bien choisir votre espace.

Saviez-vous qu’aujourd’hui, on répertorie 177 espaces, ce qui fait de nous la troisième métropole mondiale du coworking après New-York et Barcelone !
On vous comprend, comment faire son choix parmi tous ces lieux ? Eh bien, nous vous invitons à continuer votre lecture.

Règle n°1 : Se sentir bien

Il est important que vous vous sentiez bien dans le coworking que vous avez décidé de choisir. Privilégiez un espace dans lequel vous aimez travailler, où vous aimez passer du temps. Certains coworkings sont conviviaux. L’échange et la rencontre seront plus présents alors que d’autres seront plus basés sur le travail, c’est-à-dire moins de bruit et de personnes qui viendront vous déranger.

Règle n°2 : Ne pas aller à perpète-les-oies*

* Nom de lieu imaginaire, employé pour signifier qu’une personne habite dans un lieu isolé, difficile d’accès, un bled, un trou perdu – Wikipedia.

N’allez pas faire des kilomètres pour trouver votre espace. Comme nous vous l’avons dit plus haut, de nombreux espaces de coworking existent dans notre région. Il est donc inutile de s’engouffrer une heure dans les transports avec des parisiens stressés et pressés, ils se reconnaîtront ;)
Il sera donc facile de trouver un espace de coworking pas très loin de chez vous.

Règle n°3 : Ne pas faire chauffer sa carte de crédit

Ne déboursez pas une somme pharaonique pour vous installer. Beaucoup de petits espaces ont des prix abordables que ce soit à la journée ou à l’heure, comme chez Cool & Workers par exemple (c’était trop facile ). Si toutefois, vous préférez dépenser plus cher pour être dans un espace plus grand et réputé, nul ne vous en empêche.

La question qu’il faut maintenant se poser est : quel genre de coworkers, êtes-vous ?
Réfléchissez bien, ou bien nous pouvons toujours en discuter autour d’un café

A très vite chez Cool & Workers !

C’est au tour de Joséphine, Ahmed et Edouard de nous présenter leur entreprise. Notre trio travaille pour Sagaci Research, une entreprise de renommée internationale, présente dans 15 pays africains.

Sagaci Research est un fournisseur de données et d’informations qui ont attrait aux consommateurs et aux marchés africains. À l’heure où ce marché est à la fois prisé et manque d’informations et de données fiables, le cabinet d’études de marché de nos trois coworkers répond au besoin des entreprises qui cherchent à se positionner  en Afrique.

Nos coworkers ont chacun des missions spécifiques au sein de Sagaci Research.

Joséphine, diplômée de Sciences PO Bordeaux en 2012, est Research team Leader et a rejoint l’entreprise dès ses débuts en janvier 2013.

C’est aussi la première de l’équipe  à être arrivée chez Cool&Workers !

À la recherche d’un espace à la fois convivial et vivant pour rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi d’un coin tranquille pour travailler, c’est chez Cool&Workers que son choix s’est porté. D’après Joséphine, Cool&Workers était aussi l’un des rares espaces de coworking à proposer des bureaux fermés !

Plus tard, elle a été rejointe par Edouard, analyst chez Sagaci Research depuis août 2016 et Ahmed, Associate depuis janvier 2017. Tous deux partagent une expérience en tant qu’analystes de marché et sont respectivement diplômés de l’Université Lyon III et de Polytechnique.

Edouard et Ahmed se sont vite familiarisés avec la team Cool&Workers et c’est non sans une pointe de tristesse que nous allons les voir voguer vers la filiale barcelonaise de Sagaci Resarch !

Venez rencontrer l’équipe de Sagaci Research au 30-34 rue du chemin vert !

 

À bientôt chez Cool&Workers !

 

Accueil

Connaissez-vous les  hackathons ?

Provenant des termes « hack » et « marathon », les hackathons sont des évènements de programmation informatique collaborative, qui se déroulent sur quelques jours (en général le week-end). Les participants s’affrontent en équipe dans le but de développer un projet informatique (souvent une application, un software ou un logiciel).

Nés aux Etats-Unis, ces évènements sont très utilisés par les grandes entreprises, notamment par Google, Netflix ou encore Facebook.  Le réseau social de Mark Zuckerberg a ainsi fait émerger certaines de ses fonctionnalités phares, comme la Timeline, le like ou sa messagerie instantanée lors de ces évènements.

GroupMe, une application de messagerie rachetée par Skype, est également née du hackathon TechCrunch Disrupt en 2010. En France,  Orange, Axa, la SNCF et la Société Générale sont les entreprises qui organisent  le plus de hackathons.

L’avantage de ces évènements est de pouvoir s’affranchir du schéma de l’innovation classique.

Pour les startups, ils constituent un excellent moyen, rapide et peu coûteux, de faire émerger de nouvelles idées au sein de l’entreprise, mais aussi d’élargir leur réseau ou de trouver de nouvelles recrues.

Malgré tout, les hackathons n’engendrent que rarement de réelles innovations. En raison du rythme soutenu de ces évènements, ils laissent peu de place au recul et à l’approfondissement, surtout si les participants ne connaissent pas assez l’entreprise et ses moyens techniques et financiers.

Et vous, que pensez-vous des hackathons ?

À bientôt chez Cool&Workers !

Simple phénomène de mode ou nouvelle forme de travail ? Les espaces de coworking fleurissent un peu partout non seulement en région parisienne mais aussi dans toute la France.

Comment expliquer ce succès  ?

Les premiers espaces de coworking voient le jour à San Francisco en 2005, pour se développer ensuite progressivement outre-Atlantique. Aujourd’hui, c’est  l’Europe qui en comptabilise le plus grand nombre, avec près de 800 espaces. En France, Les premiers espaces de coworking ont débarqué à Paris en 2008.  Moins de 10 ans plus tard,  l’hexagone en comptabilise plus de 400 ! Comment expliquer ce phénomène qui se propage à vive allure ?

Le coworking c’est la fusion de deux idées : celle d’un espace de travail partagé, et celle de donner l’opportunité aux freelances, start-ups, et auto-entrepreneurs de développer leur réseau. Le principe du coworking, c’est de pouvoir côtoyer et échanger avec d’autres travailleurs plutôt que de rester seul chez soi.  Avec un peu de chance, cela peut permettre de trouver ses futurs collaborateurs ou ses premiers clients !

Autres avantages du coworking : la possibilité de louer un emplacement moins onéreux qu’un bureau traditionnel et sans les contraintes d’un bail.

Trois offres majeures se retrouvent parmi les espaces de coworking :
Les espaces nomades, ou open-space. On vient travailler seul ou à plusieurs, dans un espace calme où règnent détente et bonne humeur. Les boissons chaudes sont pour la plus part du temps offertes. On ouvre son ordinateur portable, on commence à travailler et on s’aperçoit que son voisin est graphiste. Ça tombe bien, vous aviez justement besoin de l’avis d’un professionnel pour votre logo. La conversation s’engage et vous découvrez pleins de façon intéressantes de travailler ensemble.
Les bureaux privatifs. Idéals pour les start-ups qui préfèrent louer un petit bureau plutôt que de mettre toutes leurs économies dans des locaux parfois hors de prix. Un bon moyen aussi d’être mis en relation avec les autres start-ups résidentes de l’espace.
Enfin les salles de réunion disponibles à l’heure ou à la journée. Une solution qui permet de contrer une salle déjà prise dans vos locaux ou même l’absence de salle de réunion dans ceux-ci.
Certains espaces ne mettent en avant qu’une offre, d’autres ont choisi de proposer les trois.

Des chiffres pour le coworking

Le prix moyen d’un poste pour 1 mois à Paris est de 350€. Plus de 40% des espaces de coworking proposent entre 1 et 50 postes. Des espaces qui se remplissent bien dans l’ensemble, seul 20% sont légèrement remplis.
Au niveau de la communication, c’est le bouche à oreille qui marche le mieux. Toujours dans un esprit de convivialité, des apéritifs, des événements et des conférences sont proposés aux membres. « Cool & Workers » propose des cours du soir avec tarifs préférentiels pour les résidents par exemple.
Enfin, même s’il est difficile de s’imaginer travailler avec des inconnus, c’est presque 90% des espaces de coworking qui voient leurs coworkers travailler ensemble.

Le nombre d’auto-entrepreneurs ayant augmenté de 85% en l’espace de 10 ans, les espaces de coworking ne sont donc pas un simple phénomène de mode, mais bien un réel besoin pour les entrepreneurs qui souhaitent voir grandir leurs projets.

http://in-my-world.com/cool/

Action gourmande est une agence de communication dédiée à la gastronomie,  fondée par Mélodie Braka en 2013.

Mélodie a eu l’idée de créer Action gourmande en côtoyant les professionnels de l’art culinaire. Elle  a remarqué que ces derniers n’avaient souvent pas le temps ou les compétences pour communiquer efficacement.

Grâce à Action Gourmande, Mélodie offre aux professionnels du bien manger la possibilité de bénéficier d’une communication sur mesure, en s’adaptant à leurs spécificités.

Notre coworkeuse s’occupe de leur construire leur propre identité, d’organiser des évènements, de promouvoir leur établissement ou leur produit auprès des journalistes et blogueurs et de fédérer des communautés sur les réseaux sociaux.

Mélodie est aussi la toute première résidente à être arrivée chez Cool&Workers !

À la recherche d’un bureau pour Action Gourmande, elle a découvert  l’espace par hasard avant son ouverture, alors qu’il était encore en travaux.  De nature curieuse,  elle s’est renseignée pour en savoir plus et a fait connaissance avec Nicolas et Jennifer, les fondateurs de Cool&Workers.

Tout de suite, elle s’est très bien entendue avec eux, se reconnaissant dans l’âme de ces deux entrepreneurs passionnés !

Son lieu préféré ? Le Corner bien sûr, avec ses délicieuses pâtisseries faites maison !

Mélodie a depuis été rejointe par Amélie et Pauline et toutes les trois ont fait de leur bureau un cocon confortable où elles regorgent d’idées pour développer Action Gourmande !

À bientôt chez Cool&Workers !

Home page

Aujourd’hui, rencontre avec Sylvain, Nicolas et Baptiste de BLC Conseil, société spécialisée dans l’intégration de logiciels de gestion.

BLC Conseil a été créée en 2014 par Sylvain Lipa, Nicolas Blanc, et Baptiste Carpentier Agostini. Ces trois jeunes entrepreneurs sont tous issus de grandes Écoles et partagent une expérience de 10 ans comme consultants dans l’intégration de solutions de gestion.

Constatant une transformation des habitudes de travail découlant du tournant numérique, nos coworkers ont décidé d’aider les entreprises à s’adapter à leur nouvel environnement en créant BLC Conseil. Nulle innovation numérique ne saurait résister à nos trois compères !

Leur mission ? Accompagner les PME dans leur transformation digitale grâce à l’utilisation d’outils de gestion adaptés aux spécificités et aux nouveaux usages des entreprises.

Le trio s’est retrouvé il y a quelques mois chez Cool & Workers pour développer leur société prometteuse. Ils étaient à la recherche d’un lieu qui leur permettrait de travailler ensemble et tout simplement de se voir (car n’oublions pas qu’avant d’être collègues, les membres de BLC Conseil sont amis !). Alliant un environnement à la fois cool et studieux, Cool & Workers était le lieu idéal.

D’après eux, c’est aussi la « gentillesse » et la « disponibilité » dont fait preuve l’équipe de Cool & Workers qui les a séduits !

Depuis, l’espace nomade est leur lieu de prédilection, d’où émergent toutes leurs idées novatrices, favorables au développement de BLC Conseil.

Ce qui est sûr, c’est que la team Cool & Workers est fan de ses 3 mousquetaires !

À bientôt chez Cool & Workers !

http://in-my-world.com/cool/

A l’ère du numérique, on voit de plus en plus de personnes se reconvertir ou enchainer plusieurs métiers en même temps, à travailler dans des coworking, chose qui était impensable auparavant.

location de bureau au mois

Les postes salariés durables se font de plus en plus rares et les gens aspirent à un nouveau mode de vie : La liberté au travail.

Cela ne signifie pas, de moins travailler, mais être plus libre quant au déroulement de son emploi du temps, de ses tâches à effectuer et surtout du lieu d’où vous les effectuez.

Le monde du travail maintenant pour certaines personnes, se résume à des travailleurs nomades, et d’autres qui “slash” entre plusieurs emplois.

On va donc essayer d’approfondir ces différentes manières de travailler afin d’y voir plus clair dans ces nouveaux choix de vie professionnelle.

On avait évoqué dans l’article « Les nouveaux espaces de travail », les personnes qui choisissaient de travailler au sein d’un espace de Coworking, ces nouveaux espaces qui sont implantés dans les grandes métropoles du monde afin de faciliter le quotidien des salariés et des entrepreneurs.

Maintenant on a à faire à de nouveaux espaces de coworking encore plus novateurs et offrant à leurs adhérents des conditions de travail uniques.

1) COWORKING RURAL # location de bureau au mois

Des espaces de Coworking ont eu l’idée comme la Mutinerie Village, de créer des espaces de coworking en rase campagne. Fini les embouteillages, vous vous levez, vous admirez les champs qui entourent votre bureau, votre déjeuné est composé de produits frais, ramassés la veille dans la propriété où vous travaillez. Le bonheur des personnes désireuses d’arrêter la junk food, de s’éloigner de la pollution et de ne plus être confronté à la mauvaise humeur perpétuelle des citadins dans les transports en commun le matin.

2) CO-HOME WORKING # location de bureau au mois

Des coworkers se réunissent chez un des particuliers qui ouvre son appartement / maison. Votre domicile devient un lieu de travail où vous pouvez échanger tranquillement, et à moindre coût. Cette option est un bon intermédiaire pour les personnes désireuses de rester dans un contexte intimiste. Le site Cohome recense les personnes inscrites et pratiquant cette façon de travailler.

3) COWORKING AUTOUR DU MONDE # location de bureau au mois

Vous avez un travail, mais ce dernier ne vous impose aucune obligation quant au lieu où vous devez effectuer votre activité. Le réseau de coworking international Copass, a ouvert ses portes pour répondre à vos demandes. Vous trouverez des bureaux à partager aux quatre coins du monde où différentes offres s’offrent à vous. Maintenant à vous de passer le cap et de vous lancer !

4) LES “SLASHER” # location de bureau au mois

Concrètement, vous voyez cette personne, en face de vous à votre réunion, et bien c’est la même personne qui sera votre professeur de cuisine ce soir !

Je m’explique : le gars assume deux boulots en même temps ! Et il fait partie de cette nouvelle catégorie de personne : Les “slashers.”

Aujourd’hui, les aspirations professionnelles ne se résument plus forcément à un seul emploi. On veut du changement et c’est désormais possible. Vous avez le luxe de choisir d’être graphiste la journée et professeur de danse le soir. Seuls les limites que vous vous fixez sont un frein à vos choix. Donc si vous êtes tenté et avez la possibilité de le faire, lancez vous !

5) RECONCENTRER SES FORCES # location de bureau au mois

On a souvent tendance à oublier que la concentration d’un être humain est optimale un très court laps de temps, comparé aux horaires journalières qui vous sont fixées. Alors voilà, changez vos habitudes, recentrez-vous, allez courir… Il vaut mieux travailler moins mais mieux. Octroyez vous les pauses dont vous avez besoin lorsque vous passez plus de temps à rêver que travailler, ou que vous avez un trou entre deux rendez-vous. Les activités autres que le travail pur et dur peuvent vous apporter des idées nouvelles à votre projet professionnel, vous faire rencontrer des gens qui vous apporteront des réponses à des questionnements très longtemps restés en suspens.

Prenez votre destin entre vos mains et vous verrez que votre carrière professionnelle n’en sera que plus belle !

GOOD LUCK

A très vite,

L’équipe Cool&Workers

# location de bureau au mois

 

LES NOUVEAUX ESPACES DE TRAVAIL 

Depuis trois semaines, moment où j’ai débuté mon stage chez Cool & Workers, j’ai découvert les espaces de Coworking.

Etant étudiante, j’étais plus habituée aux bibliothèques universitaires où tu es enfouie sous une tonne de livres et où la bibliothécaire passe une grande partie de son temps à te dire « chut ». J’ai donc été agréablement surprise de découvrir ces espaces de travail ou la « coolattitude » est de rigueur.

Tout d’abord le design, chez Cool & Workers particulièrement : tu bosses dans un endroit super beau, ou tout est pensé pour que tu te sentes bien. Ça va des luminaires super cools à la déco des étagères. Et c’est tout de suite plus agréable quand c’est joli !

Autre point super important, la restauration. Chez Cool & Workers t’as tous les jours des petites pâtisseries maison qui te sont proposées et tous les midis un nouveau menu afin de satisfaire les papilles de tout le monde. Ca donne faim de bosser !

Puis pour bien finir ton déjeuner, tu as un énorme choix de thés, qui sont tous supers bons et qui te permettent de bien digérer et de ne pas foncer directement dans les bras de Morphée.

Dernier point, et pas des moindres : l’ambiance ! Les idées fusent dans un espace de coworking et les gens sympas ça manque pas.

Quand tu sors de l’école tu ne t’imagines pas le monde du travail comme ça. Tu te fais plus l’idée d’un patron désagréable, qui va te donner tout le sale boulot, rôle du stagiaire quoi. Et ici c’est tout le contraire ! Tu tutoies ton patron, qui est franchement plus que sympa (sans fayoter). Tout le monde discute ensemble, s’entraide et ca rend du coup beaucoup plus agréable le fait de se lever le matin. Enfin c’est bon esprit comme espace de travail et ça fait du bien.

Donc si t’hésites encore, passe le cap et fonce dans un espace de Coworking, ça égaiera tes tristes journées de boulot.

fonds d’investissements

Aujourd’hui, recourir à un capital-investisseur (personne qui apporte des sous sur la table) est la seule manière pour une PME / Start up non cotée en Bourse de lever les fonds propres importants. Ces fonds qui vont permettre à cette start-up / PME de se développer afin d’atteindre (enfin c’est l’idéal, the dream) le level des grosses multinationales.

 

Mais plus en détail, qu’est-ce que c’est que des fonds d’investissements et à quoi servent ces fonds d’investissements ? Part la suite, comment on les réalisent ?

Pour commencer, les fonds d’investissement sont des sociétés qui prennent des participations au capital d’entreprise pour le compte de leurs clients (particuliers, family offices, insitutionnels…).

Les fonds peuvent être généralistes ou se concentrer sur certains secteurs (genre multimédia, textile…). Ils sont généralement axés sur un stade de développement de l’entreprise précis. Pas beaucoup de fonds d’investissement interviennent auprès de start-up en phase d’amorçage ou de capital risque (genre quand tu n’es pas sur de récupérer ton argent). L’essentiel d’entre eux se concentre sur le capital développement, considéré comme moins risqué (normal puisque c’est en phase de réussite ), puisque les entreprises sont déjà a priori rentables (youpi on win too much ! c’est bon ça) et ont plusieurs années d’ancienneté (oui après faut pas être trop rêveur non plus, faut avoir de l’xp un peu).

Mais, ces fonds d’investissement doivent eux-mêmes lever des fonds…Ce qui est vrai  car avant de les investir dans des entreprises. Ces fonds proviennent :

– des investisseurs institutionnels : banques, assurances, caisses de retraite agissant via des Fonds communs de placement à risque (FCPR) ;

–Et des particuliers, qui, au lieu de financer directement une PME ou via une holding d’animation, souscrivent des parts de Fonds d’investissement de proximité (FIP), ou de Fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI).

Il y a une forte sélection exercée par les fonds d’investissement avant d’investir dans une entreprise

Les fonds d’investissement sélectionnent peu de dossiers. Leur investissement minimum, pour les start-up en amorçage, est généralement de 200K€, même si, en réalité, ils sont très peu nombreux à regarder les dossiers dont le besoin en financement est inférieur à 1M€ (bah oui puisque pas assez d’argent en jeu . Ceci est en grande partie lié au fait que le temps passé à analyser un dossier, puis à suivre l’investissement, est quasi-identique, que le montant soit de 100K€ ou de 5M€. On comprend aisément que les investissements à faible « ticket » (ou montant) soient moins rentables et donc moins recherchés par les fonds d’investissement.

 

La rémunération des fonds d’investissement

Les fonds d’amorçage se rémunèrent essentiellement sur la plus-value qu’ils auront, au pire des cas, réalisée lors de la vente de leurs actions, après plusieurs années (faut attendre un peu !). En revanche, les fonds de capital développement s’attendent à percevoir des dividendes régulièrement. (bah oui parce que si cela réussi, il va y avoir beaucoup de retombé financière)

En outre, tous les fonds d’investissement prélèvent des commissions annuelles, au titre de la gestion qu’ils assurent au niveau de l’entreprise (management fees), ces derniers siégeant quasi-systématiquement au conseil d’administration de la société. Certains prélèvent également des commissions, à leur entrée au capital, au titre des frais de due diligence engagés. (normal on prend pas de risque pour rien, faut bien prendre sa petite com ! )

En résumé, les fonds d’investissements sont nécéssaires au développement des startups car sans elles, elles ne peuvent pas se développer, donc d’embaucher de la main d’œuvre ce qui résultat ne créera pas de richesse. (p.s : c’était le mini cours d’économie du jour)

 

A bientôt chez Cool & Workers  http://in-my-world.com/cool

 

Les fonds