Focus startup : Troccauris, le « troc » se modernise

Aujourd’hui on s’intéresse à un concept vieux comme le monde qui tend à se moderniser : le troc La startup Troccauris conçoit une plateforme gratuite sur laquelle des particuliers peuvent échanger des objets et des services. Il s’agit d’un nouveau mode de consommation : l’économie collaborative ! Un jour Jérôme et Audrey co-fondateurs de Troccauris et écolos convaincus sont face à mauvaise expérience de troc : l’échange d’un four contre un canapé sur un parking désert et sombre. Pas top comme cadre pour un échange ! Ils se décident alors à créer une plateforme gratuite de troc sur lesquelles les particuliers peuvent échanger en toute sécurité sans se retrouver dans des situations complexes d’échanges. Et hop Troccauris est né !

Mais comment ça marche ?

Les particuliers peuvent échanger de trois manières différentes.
  • Par troc simple (on échange des objets ou des services).
  • Le troc en Cauris : échange d’objets ou services contre des Cauris, ou bien…
Attendez des « Cauris » ? Oui petite particularité de Troccauris : On échange plus avec l’euro mais le Cauris. Cette monnaie peut compenser les éventuelles différences de valeur. J’échange par exemple un téléphone contre 200 cauris. Ces 200 cauris pourront être ensuite échangé à quelqu’un d’autre contre un objet quelconque. Cette monnaie de compensation permet de gagner du temps et de multiplier les échanges plus facilement. On distingue enfin..
  • le troc mixte. Comme son nom l’indique un mixte des deux premiers modes de troc. Il serait ici question d’un échange de smart phone contre une console de jeux coûtant moins chère, accompagnée de 100 cauris.
Ça change des échanges classiques. En plus c’est écolo !

« De nos jours, la plupart des français jettent leurs objets lorsqu’ils ne les utilisent pas. Ils utilisent de nombreux objets qu’ils n’utilisent que quelques de fois. Le troc permet d’éviter donnent une seconde vie à des objets encore en très bon état et limite ainsi le gaspillage. C’est donc un moyen plus « vert » d’échanger des biens. »

Cette entreprise possèdent trois objectifs principaux: -réduire les déchets, -réduire le gaspillage, - réduire les inégalités d’accès aux objets. La start up cible principalement les personnes sensibles à l’environnement que ce soit des familles ou des personnes âgées ayant beaucoup d’objets inutilisés. Aujourd’hui, Troccauris souhaite élargir ses partenariats et associations. L’objectif de cette entreprise : devenir le leader français sur le marché du troc tout en se développant en Europe puis et Amérique Latine.

Beaux objectifs soumis à des contraintes

En effet Troccauris n’est pas le seul sur le marché. Plusieurs sites de trocs existent comme Mytroc.fr ou le comptoir du troc. Ces plates formes d’échanges classiques ne proposent pas de monnaie compensant la valeur d’un bien comme Troccauris le fait avec ses Cauris. Il s’agit donc d’échanger un objet ayant la même valeur, ce qui n’est pas toujours facile. Un moyen d’échange sans argent, qui respecte l’environnement et qui ne vous oblige pas à comparer toutes les offres c’est plus cool non ? Qu’en pensez vous ? À très vite chez Cool and workers Espace de #coworking où règne le #BonheurAuTravail