Studizen, son avis sur l’innovation pédagogique en France #edtech

Cool&Workers a de la chance de compter parmi ses résidents, la #startup @Studizen.

Nous voulions la mettre en avant chez Cool&Workers, d’une autre manière que part une interview. Vous les avez déjà vu sur TF1, sur France 3, ou même en faisant la couverture du Parisien.

Nous les mettons à l’honneur aujourd’hui en publiant leur avis sur l’innovation pédagogique, dont ils sont experts.

Voici donc leur article :

L’innovation pédagogique au sein des établissements supérieurs: utopie ou réalité ?

De nos jours, les établissements supérieurs prennent-ils le temps d’écouter leurs étudiants ? Peuvent-ils prétendre innover sans les impliquer dans leur démarche ? Souvent, c’est à se demander si les acteurs de l’enseignement supérieur partagent les mêmes intérêts…

Pourtant, toutes les parties prenantes sont alignées : il faut faire bouger les choses ensemble.

Mieux former les étudiants de demain semble être la priorité. Or aujourd’hui, de plus en plus d’étudiants ne s’orientent plus vers des postes dans leurs domaines d’études.

Il me vient alors un questionnement :

L’innovation pédagogique doit elle se faire avec ou sans les étudiants au coeur de notre réflexion ? Comment motiver ses étudiants et les accompagner efficacement dans leurs apprentissages ?

Prenons l’exemple de Sébastien Bazzin, PDG du Groupe Accord : Mercredi 3 février, le groupe AccorHotels s’est doté d’un shadow comex, selon l’expression utilisée par son pdg, Sébastien Bazin. Ou pour le dire en français, un comité exécutif de l’ombre qui a pour objectif de donner la parole aux plus jeunes du groupe qui sont souvent les plus actifs sur les sujets d’innovation. Car oui, les jeunes représentent l’avenir, et ce sont surtout les plus à même d’utiliser des innovations.

Revenons au domaine de l’éducation.

Dans son ouvrage, Petite poucette, Michel Serres nous parle de ce faussé bien existant en amphithéâtre entre professeurs et étudiants. Le numérique transforme les conditions de formation et d’accès au savoir, avec de plus en plus de connaissances à portée de main, de nouveaux comportements des étudiants, le besoin d’apprendre de nouveaux métiers tout au long de la vie, l’émergence de dispositifs comme les MOOC, classes inversées ou autres sujets d’e-learning très en vogue…

L’impact du numérique dans l’enseignement, le développement de pédagogies actives, l’innovation pédagogique accompagnant la diffusion de l’approche par compétences sont un terreau fertile d’innovations. Cependant, pour innover il faut prendre en compte toutes les parties prenantes et s’assurer qu’elles utiliseront la nouveauté, d’où le focus sur l’usage que nous nous imposons. Chez Studizen, nous ne cherchons pas à recréer ce qui existe déjà mais nous nous concentrons uniquement sur l’usage des acteurs de l’enseignement supérieur avec nos outils.

La communication existante entre professeurs et étudiants est frontale et verticale. Les Learning Management System actuels proposent des solutions que l’on appelle en interne : 100% du prix pour 15% d’usage. Où en est le collaboratif ? Arrivera t-on à “horizontaliser” cette relation ? A faire en sorte que la communication soit à double sens ?

D’après le sondage que nous avons réalisé auprès d’un panel de plus de 5000 étudiants, ils estiment avec une forte majorité qu’ils ne sont pas assez consultés quant aux décisions prises par l’administration les concernant.

Les outils utilisés ne leur correspondent pas, et ne sont pas adaptés à leur quotidien.

Ils créent donc des groupes facebook pour se parler entre eux, ainsi que des google drive, dropbox, sans qu’il n’y ait de suivi d’une année sur l’autre.

Par ailleurs, plus de 80% des étudiants, souhaiteraient améliorer la relation qui existe actuellement avec leurs professeurs.

Les étudiants sont les premiers concernés par les décisions prises par leur établissement. Ce sont eux qui utilisent au quotidien des services et outils mis en place par leur administration. Chaque décision prise, les affectent directement. Pourquoi ne pas leur demander leurs avis en amont, afin de les satisfaire, dans un premier temps, mais surtout afin qu’ils utilisent les innovations proposées par leur établissement.

Pour nous, la clé de l’innovation au sein d’un établissement se trouve ici.

La clé de l’innovation réside dans une communication entre étudiants, professeurs et administration.

Découvrez l’équipe de Studizen chez Cool&Workers ou bien sur leur site internet: studizen.co

A bientôt chez Cool&Workers !