Souvent, les personnes de notre société conservent leur statut d’employé toute leur vie et en moyenne, les français travaillent 37 heures par semaine.

Nous rêvons donc tous d’une chose : travailler moins, gagner plus tout en profitant de la vie!

Au final, est-ce une utopie ou un objectif atteignable?

 

Pour Timothy Ferriss, un entrepreneur américain, c’est bien une réalité ! Il a donc décidé de transmettre son expérience au monde entier et de revendiquer la possibilité de travailler seulement 4 heures par semaine. Surprenant, non?

 

L’objectif de ce livre est d’augmenter notre productivité autant que possible et travailler uniquement sur ce qui est vraiment important dans notre vie pour avoir au final, le temps nécessaire pour vivre ses propres passions.

 

Effectivement, il faudra donc se concentrer sur les une ou deux tâches qui auront le plus d’impact sur le reste. Pourquoi? Timothy Ferriss s’est basé la loi de Paréto qui dit que 80% de notre productivité provient de 20% de notre temps. Les 20% restant de notre productivité nous mobilise 80% de notre temps. Pour reprendre ce schéma, ce livre nous démontre comment on ne peut que travailler 4 heures par semaine en éliminant les 20% de productivité qui consomme 80% de notre temps. En d’autres termes, éliminer les tâches inutiles et seulement être efficace.

 

Attention, le but n’est pas de rester dans un état passif mais d’avoir le contrôle de son temps qui est la plus rare de nos ressources. Timothy Ferriss veut nous faire comprendre que nous avons le droit et la faculté de profiter tout au long de notre vie sans pour autant attendre la retraite.

 

L’argent ne doit pas être le facteur de motivation principal mais plutôt l’enrichissement personnel ou intellectuel. Afin de gagner du temps, les tâches redondantes et chronophages peuvent être automatisées car elles produisent peu de valeur ajoutée. Il s’agit donc de sous-traiter l’activité, d’utiliser les bons outils informatiques ou simplement avoir une bonne organisation.

 

Justement, ce temps gagné nous permettra de prendre des “mini-retraites” comme les appelle l’auteur.  Cela consiste par exemple à se plonger dans une culture différente de la nôtre ou à vivre une période sans lire ses mails sans forcément être loin de chez soi. Pour Timothy Ferriss, l’idéal est de travailler pour 2/3 de son temps et prendre une “mini-retraite” 1/3 de ce temps.

 

Retrouvez le blog de Timothy Ferriss : http://tim.blog/

 

À bientôt chez Cool&Workers !